Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le  blog  de   Marpotrip

Le blog de Marpotrip

Didier et Blandine Marpot Ville d'origine: Lyon FranceNotre devise: "s'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel" ( Loick Peyron)

Petite parenthèse perso sur notre passage en Inde du “centre nord”…

 

            La pureté du Ladakh et des Iles Andaman , et la “zénitude” de leurs habitants, sont bien loin du reste de notre balade sur cette petite partie de la planète.

            Retour sur la misère qui inonde les rues des banlieues du Old Delhi comme la pluie après la mousson, pas de photos dans ces quartiers où les enfants lancent leurs cerfs volants sur les toits de ces citadelles d’immondices, le regard en l’air, ils oublient peut-être qu’ils ont les pieds dans la merde.  Pas de photos non plus dans ces rues infectes qui ne sont que des “voies sans issue”, ce serait un affront! 

Comment peut-on tolérer tant de misère et de pauvreté quand  à quelques petits kilomètres de là, plus au sud de la ville, l’opulance et la richesse des centres commerciaux du New Delhi regorgent d’Indiens blindés de dollars!! Ne se cachent-ils pas la face en prétextant être au summum de leur vie sur terre? Est-ce à ce “titre”, qu’ils dédaignent les plus pauvres, les “intouchables”…et nous même. Je reste partagé entre admiration et dégoût sur cette période de notre voyage, impuissant face à ces injustices, essayant de comprendre leur “philosophie” et leurs croyances…Sûrement trop inculte face à cette réalité, je bug! Je botte en touche… Ils continueront à prendre les femmes pour des esclaves, à regarder les épaules nues des étrangères comme si elles étaient en string, à déverser sans scrupule leurs déchets par les fenêtres, et dans le Gange à jeter leurs morts. Ils continueront aussi à remonter les vitres tintées de leurs 4X4 pour ne pas voir la misère des mendiants importuns qui frappent à leurs portières … Oui je suis un peu “remonté” contre ces castes, dites “supérieures” qui gueulent la nuit dans les couloirs des hôtels ou qui vous bousculent en vous toisant du regard. Même les portes de la mort  à Vanarasi sont source de business, tout est prétexte à un tip, ils ont leurs vaches sacrées plus précieuses que leur congénères, et nous, nous sommes  leurs vaches à lait!

 

Je n’ai sûrement pas eu de chance! Toutes les rencontres que je pensais sincères et sans interêt ont fini par une arnaque, relative bien sûre mais attisant ma méfiance et me rendant au file des jours quelque peu tendu…Les échos des voyageurs du Sud de l’Inde semblent cependant plus sereins…Une autre fois peut-être…

 

On va ranger tout ça dans le tiroir de notre vécu, tourner cette page, et  en rester sur la douceur du Ladakh et des iles du Golfe du Bengale….

Articles récents

Hébergé par Overblog